Les conditions d'accès à l'examen pratique


L’âge minimal pour la présentation à l’examen pratique du permis de conduire est de :
  • 17 et demi pour les candidats de la catégorie B suivant une formation à l’Apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC) et ayant effectuée une période d’un an minimum de conduite accompagnée
  • 18 ans pour les autres candidats au permis de conduire de la catégorie B en filière traditionnelle
Inscription à l’examen pratique du permis de conduire :
Pour pouvoir passer l’examen pratique, il faut avoir obtenu l’examen théorique général du permis de conduire (code de la route).
Le nombre maximum de présentations à cet examen est de 5 sur une période de 5 ans à compter de la réussite de votre examen théorique général.
Il faut avoir effectué au minimum 20h de conduite obligatoire pour le premier passage à l’examen du permis de conduire.
Une fois prêt, l’auto-école inscrit le candidat sur une session d’examen réservée au préalable au près de la répartition des permis de conduire.
L’élève reçoit ainsi la date, l’heure et le lieu de l’examen.

Déroulement de l’examen pratique du permis de conduire :
Pour passer l’examen, une pièce d’identité valide sera exigée. Consulter l’auto-école pour obtenir la liste exhaustive des documents acceptés lors de l’examen.
Pour le candidat qui a suivi une filière à la conduite accompagnée ou conduite supervisée, le livret de formation sera nécessaire.
L’examinateur sera amené à effectuer le contrôle de ces documents avant le début de l’examen.
La non-présentation de l’un de ces documents entraîne l’impossibilité pour le candidat de passer son examen.
Le candidat va être évalué sur un parcours qui comporte des passages en et hors agglomération. L’examinateur évalue les capacités du candidat à conduire en respectant le code de la route et à assurer sa propre sécurité et celle des autres usagers.

D’une durée de 32 minutes, cette épreuve comprend :
• 25 minutes de conduite effective dont environ 5 minutes de conduite autonome
• 2 manœuvres : un freinage pour s’arrêter avec précision et une manœuvre en marche arrière
• 2 questions de vérifications portant notamment sur des éléments techniques à l’intérieur et l’extérieur du véhicule, suivies d’une question en lien avec la sécurité routière.
• 1 question sur les gestes de premiers secours

Barème et notation :
Cet examen est noté sur 31 points. Pour être admis, il faut obtenir au minimum 20 points et ne pas commettre de faute éliminatoire.
Il y a 5 niveaux d'appréciation :
E : faute éliminatoire (elle entraîne systématiquement l’échec du candidat à l’examen, elle se définit par un comportement dangereux du candidat, se mettant en danger, ou mettant en danger les autres usagers.
0 : le candidat n’obtient pas de point pour cette compétence mais n’a pas commis de faute grave et éliminatoire.
1 : 1 point obtenu. La compétence est en cours d’acquisition mais est toutefois encore mal maitrisée. Elle a été mise en œuvre pendant l’examen de manière incomplète.
2 : 2 points obtenus. La compétence est acquise. Elle a été mise en œuvre pendant l’examen à des niveaux de qualité variable.
3 : 3 points obtenus. La compétence est correctement et régulièrement restituée. Le candidat a su la mettre en œuvre à chaque fois que cela a été nécessaire.

Les résultats :
Ils vous seront transmis par la poste en principe dans un délai de 2 jours suivant votre
passage. Ils sont aussi consultables sur Internet 48h après l’épreuve à l’adresse suivante : Résultats du permis de conduire
En cas de réussite, vous recevrez un certificat d’examen du permis de conduire (CEPC) portant la mention favorable. Il est valable 4 mois en attendant la délivrance de votre permis de conduire.
Si vous avez échoué, vous recevrez un bilan précis de votre prestation. Ce bilan vous indiquera les compétences que vous n’avez pas acquises.